Une rolex ne vous donnera pas plus de temps

rolex-temps

Un ami à moi vient de me faire part de ses remords après avoir acheté une Rolex plutôt chère. Bien qu’il soit un entrepreneur à succès et qu’il peut se permettre ce genre d’achats (financièrement parlant), cela ne l’a pas empêché de ressentir de l’amertume et des regrets. Il ne savait pas vraiment pourquoi il ressentait cela, il s’est donc confié à moi pour me demander des conseils, voici ma réponse…

Écoute, je sais d’où tu viens (dans ma vingtaine, je me suis acheté plusieurs montres également). Je pourrais bien sûr te faire la morale. Je pourrais te réciter tous les pamphlets habituels: acheter une belle montre ne te donnera pas plus de temps, une marionnette qui apprécient les ficelles qui la tiennent n’est malgré tout pas libre, tu n’es pas la somme de tes possessions, ce sont nos possessions qui nous possèdent, etc.

Mais ce ne serait ni intéressant, ni efficace.

Non, il est plus intéressant de se pencher sur 2 choses: la Valeur et la Qualité de la vie.

Concernant la valeur: avoir acheté cette montre apporte-t-il davantage plus de valeur dans ta vie? Ou est-ce que ça en absorbe? Je ne parle pas de valeur monétaire. Je parle de valeur intrinsèque. Est-ce que cette montre vaut 10’000€ de ta liberté? Est-ce que ça vaut le stress que tu ressentiras quand tu y penseras?

Cela ressemble à des questions rhétoriques, mais elles ne le sont pas.

Je porte actuellement pour 100€ de valeur monétaire d’habits sur moi, et oui, cela vaut mes 100€ de liberté pour moi. Cela parce qu’ils ont une grande valeur pour moi: je n’ai que peu d’habits, et ils font parti de ceux que je mets la plupart du temps. Est-ce que cette montre a la même valeur pour toi? Si c’est le cas, alors portes-la avec fierté. Si ce n’est pas le cas, alors demande toi pourquoi tu la possèdes toujours à cette heure-ci? Pas pourquoi tu l’as acheté, c’est fait, c’est fait. Mais pourquoi elle est toujours tienne, et toujours à ton poignet? Est-ce qu’elle est une part de ton identité? Est-ce que c’est une question de statut?

A ce stade, l’achat est fait: ne te blâme pas pour ça, tu ne peux pas revenir en arrière. Mais tu peux changer l’avenir si celle-ci ne t’apporte aucune valeur. Si elle t’en apporte, alors autant la garder. Pourquoi pas, après tout?

Aussi, il faut te demande comment cette montre augmente ta qualité de vie. J’étais habitué à gagner 120’000€ par an quand je travaillais en Suisse, mais j’étais misérable. Ma qualité de vie valait zéro. J’étais pauvre.

L’année dernière, j’ai gagné 27’000€ sur l’année. Ce qui est beaucoup moins que ce que je gagnais auparavant. Mais avec ces 27’000€, j’ai économisé davantage que ce que j’économisais quand je gagnais 120’000€. J’ai voyagé plus. Et vécu davantage. Ma Qualité de vie est aujourd’hui bien meilleure.

Je ne peux pas te dire et ne te dirai pas quoi faire de ta montre dorée.

Ce que je peux te dire, c’est que personnellement, je suis bien plus heureux sans mes montres.

Qui a besoin de connaître le temps tout le temps, de toute façon?

3 Comments

  • Edouard Coste dit :

    Salut Julian,
    Très bel article. Etant moi aussi minimaliste et tenant un blog à ce sujet j’ai été de suite intéressé par cet article mentionnant une Rolex, car de mon côté je porte une Breitling Navitimer 😉
    Or en tant que minimalistes nous pourrions aussi résumer le rapport aux objets au travers de 2 questions très simple à nous poser :
    – cet objet m’est-il utile ?
    – cet objet m’apporte-t-il du plaisir ?
    Si vous obtenez 2 réponses négatives il faut vous défaire de cet objet ou ne pas le faire entrer dans vos vies. Le minimalisme ce n’est pas vivre avec le moins de biens possible, mais c’est de vivre avec ceux dont nous avons réellement besoin ou avec ceux qui nous font vibrer et qui nous parlent.
    Comme indiqué je possède une belle montre, car j’ai du respect pour les horlogers et leur savoir-faire. Je suis fasciné par autant de méticulosité apportée lors de la conception de ses œuvres d’art. Portez une belle montre est bien souvent une preuve de bon goût, d’un savoir-être, d’un respect d’un savoir-faire et des traditions et non pas un signe extérieur clinquant servant à étaler sa richesse. Ici nous sommes loin du cliché véhiculer par des voitures de sport.
    Par contre il est évident qu’il ne m’est pas utile de cumuler plusieurs montres pour être heureux, car une seule belle et de qualité me suffit à l’être lorsque je la porte.
    La différence ici entre un minimaliste et une personne matérialiste réside dans le fait que je ne serais pas triste si un jour je devais perdre ce bijou car cette montre reste un objet. Le minimalisme c’est être capable de vivre sans être attaché aux objets et aux personnes, tout en sachant apprécier le temps que nous passons en compagnie de ses biens et de ces gens croisant nos vies lorsque nous les avons près de nous. Apprécier les belles choses et une preuve de respect vis-à-vis de la vie qui nous organise de telles occasions.

    • leminimalisme dit :

      Hello Edouard, et merci!
      Je ne peux qu’être d’accord, c’est exactement le genre de cas auxquels je fais référence dans l’article. Si l’objet est utile et/ou qu’il apporte un plaisir réel, alors il n’y a rien à ajouter. L’idée n’est pas de vivre comme un Inuit et ne l’a jamais été.
      Le cas de l’horlogerie est particulier car c’est une expertise de dingue en effet, et si je ne le partage pas, je comprends l’entrain des afficionados d’une belle montre (pour ces raisons là plutôt que le paraître, bien sûr).

  • KAE dit :

    27000 e/an? Waouh! J’en suis très très loin (et l’ai toujours été!), pour moi ça me parait juste énorme! Au final, je crois que ça fait tellement d’oseille que je ne saurais même pas quoi en faire!! Alors du coup, je te dis même pas pour 120000 (oui, si en fait, je donnerais à fond à des causes qui me tiennent à cœur)!!
    Bref, je comprends tout à fait l’idée générale et couramment énoncée du minimalisme (je devrais d’ailleurs écrire des minimalismes, puisque chacun y va de sa définition…), nombreux sont les aspects auxquels j’adhère (en gros vivre en pleine conscience, libre, et « léger » d’un point de vue matériel, et j’y ajoute une certaine recherche d’élévation spirituelle – j’ai bien écrit spirituelle, pas religieuse!) mais ce que je trouve dingue, c’est ce besoin qu’ont tous les minimalistes à rapporter quelque chose de leur démarche à l’argent, à la possession (ex. dans ton article l’évocation du prix global des fringues portées VS le prix de la rollex – oui j’ai tout de même compris que c’est à valeur d’exemple pour étayer ton propos), d’une manière ou d’une autre, et je me demande « Pourquoi? »… Est- ce que le cheminement est encore trop frais ou est-ce que le rapport à l’argent est si (trop?) « compliqué »?
    Je crois aussi qu’il y a une grosse confusion générale, un aspect « marketing » qui a tout emmené avec lui: le « downsizing » (je ne trouve pas d’équivalent valable en français! peut-être la décroissance matérielle?) américain a revêtu le nom de minimalisme dans bien des articles sur bien des blogs, quand il ne s’agit pas plutôt de désencombrement…
    Enfin voilà, juste quelques réflexions un peu fouillis que la lecture de cet article a soulevé.
    Par ailleurs – et j’aurais du surement commencé par là!- j’aime bien ton blog que je découvre tout juste, le ton, le « visuel » aussi (bon, ça en rend juste la lecture agréable, mais c’est le fond n’est-ce pas qui en constitue l’intérêt premier) . Il est toujours intéressant de lire des points de vue d’autres personnes, d’autres horizons, ayant des références bien différentes des siennes, donc merci pour ça. Et je sais aussi que tenir un blog est un sacré boulot, alors je te sais gré de t’atteler à pareille difficile tache (bien que je devine que c’est d’abord un plaisir, sinon WTF doing it!! ).
    Bon ben voilà, ma tartine est finie (pour cette fois!!), je continue la découverte de tes écrits, et merci d’avoir peut-être pris le temps de lire mes élucubrations! (27000e/an….c’est trop dingue en fait…je me rends compte que je n’avais jamais interrogé ce volet de ma vie… ah ah!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *